Conférence de presse de rentrée

Actualités > mar 21 août 2018

Bien terminer la préparation pour bien entamer la saison


Le NAHB organisait hier la traditionnelle conférence de presse de rentrée.

L’occasion pour Fred Bougeant et Guillaume Saurina de faire le point sur la préparation estivale et également de présenter les prochaines échéances. Ils étaient accompagnés du Président Arnaud Ponroy, de Beatriz Escribano et d’Alexandrina Barbosa.

De nombreux changements

Nouvelle salle, nouveau nom, nouveau logo, nouveau staff, nouvelles recrues …

« C’est le début d’une nouvelle ère » confie le Président Arnaud Ponroy avant d’ajouter « c’est notre 6ème saison en LFH, et nous avons passé les 5 précédentes dans des conditions difficiles ». Il espère donc, avec tous les changements opérés à l’intersaison 2018, que le club va petit à petit se professionnaliser : « on a conscience du chemin qu’il nous reste à parcourir pour rivaliser avec les meilleurs clubs français ou européens, mais aujourd’hui on a l’objectif et l’ambition, étape par étape, d’avoir une organisation et une structure qui correspondent aux standards de notre sport ».

La 1ère étape de cette professionnalisation est d’abord sportive ; Il est vrai que l’arrivée à Mangin-Beaulieu offre de nouvelles perspectives au NAHB avec « des conditions de travail dignes des meilleurs clubs, qui permettent d’attirer des joueuses d’envergure internationale et cela permet à tout le monde de progresser » avance l’entraîneur Fred Bougeant. La 2nde étape sera de se concentrer sur tout ce qui tourne autour de l’équipe, notamment l’aspect médico-sportif, « en ayant conscience que tout ne se fait pas du jour au lendemain » comme le souligne Fred.

Pour Beatriz Escribano, c’est tout qui a changé par rapport à la saison passée : « je pense que Guillaume et Fred arrivent pour changer le club et l’état d’esprit de l’équipe. Nous sommes sur une bonne dynamique, ils commencent à nous donner les clés pour changer notre état d’esprit et envisager la possibilité de gagner les grandes équipes du championnat. On a beaucoup de possibilités et je pense que l’on pourra battre n’importe quel adversaire. »

Côté recrutement, le club a tapé fort en enregistrant les arrivées de : Camille Ayglon-Saurina en provenance de Bucarest (Roumanie) ; Catherine Gabriel en provenance de Besançon ; Paule Baudouin en provenance de Fleury ; Vanessa Boutrouille en provenance de Chambray ; Alexandrina Barbosa en provenance de Rostov (Russie) ; Elaine Gomes en provenance de Kastamonu Belediyesi (Turquie).

Un nouveau binôme d’entraîneurs

Guillaume Saurina a mis un terme à sa carrière de joueur professionnel en juin dernier et réalise sa 1ère saison en tant qu’entraîneur adjoint. Toutefois, cela fait plusieurs années qu’il entraîne en parallèle de sa carrière (des touts petits jusqu’au centre de formation) alors le changement de statut il le vit plutôt bien, et c’est plutôt l’univers du handball féminin qu’il essaye d’apprivoiser : « je n’avais jamais entraîné de filles, et elles ne réagissent pas du tout de la même façon que les garçons ; pour les motiver et les piquer il faut trouver d’autres ressorts » confie-t-il. « Je suis très content d’être là, assister Fred c’était non refusable, qui plus est avec un tel collectif. »

Ce ne sera pas la 1ère fois que Fred sera associé à un entraîneur adjoint novice : «j’aime bien ne pas rester dans mes certitudes et me confronter à de nouvelles idées » assure-t-il avant d’ajouter « je pense que Guillaume peut apporter énormément aux joueuses. »

Guillaume quant à lui, a déjà trouvé sa place : « Fred me laisse m’exprimer, j’ai ma place, je partage beaucoup de choses dans l’instantané avec les filles, donc pour l’instant ça se passe bien. J’ai hâte que la compétition commence ! »

Des objectifs ambitieux

L’objectif aujourd’hui est un objectif collectif comme le confie le Président : « être en capacité d’embêter les 2 gros du Championnat de France que sont Brest et Metz (…), faire quelque chose en Coupe de France, ce sont toujours des moments de fête et un peu magique (…) et en Coupe d’Europe on espère atteindre au moins la phase de Poule. »

De son côté, Fred Bougeant croit beaucoup en cette équipe : « on n’est pas encore prêts pour autant on réussit à avoir des résultats (aucune défaite en 4 matchs de préparation). C’est une équipe qui a beaucoup de variété sur le plan des qualités individuelles, un bel équilibre entre les joueuses expérimentées et les jeunes joueuses, ce qui nous offre plein de perspectives. »

Selon lui, les résultats sportifs donneront de la légitimité et de l’élan au projet qui est en train de se mettre en place au Nantes Atlantique Handball. Le Président avance également en ce sens et affirme que le club recherchera de plus en plus de visibilité sur le territoire pour espérer remplir Mangin le plus souvent possible dans la saison.

Une préparation de haut niveau

Pour la saison 2018-2019, les Roses ont fait une préparation de très haut niveau : « on a beaucoup travaillé pendant les 3 premières semaines » confie l’entraîneur nantais, avant d’entrer dans la période des matchs amicaux. Et pour ce faire, les Roses se sont frottées à de grosses écuries du handball féminin, toutes engagées dans une compétition européenne la saison prochaine, sans concéder une seule défaite : Odense (Danemark), Brest, Metzinguen (Allemagne), Rostov (Russie) et Paris 92 (à venir, Vendredi 24 août au Vendéespace).

« Tout n’était pas parfait dans chacun des matchs, mais les filles ont su faire preuve de ressources physiques et mentales », ce qui est très positif pour les 2 entraîneurs.

Il reste une semaine de préparation pour travailler, et Fred aime le rappeler à tout le monde : « les choses sérieuses commencent le 29 ; il y a plusieurs étapes à respecter dans la préparation d’une saison : le recrutement, la préparation puis la compétition ; il ne faut pas rater les étapes et il nous reste encore une semaine pour bien se préparer. »

Désormais l’objectif est d’affiner le travail, rester éveiller et maintenir l’intensité pour être prêts le 29. Pour cela, Fred et Guillaume ont décidé de casser les habitudes des joueuses afin de leur donner de la fraîcheur.

Le dernier match de préparation qui aura lieu vendredi au Vendéespace face à Paris 92 permettra au groupe de rester en rythme.

Directement dans le vif du sujet

Avec Nice en 1ère journée, un déplacement à Fleury en 2ème journée, la réception de Besançon en 3ème journée puis Brest et Metz à l’extérieur au cours du mois de septembre, l’effectif de Fred Bougeant va avoir un planning très chargé. « On va avoir un très gros mois de septembre, avec de belles échéances qui vont nous permettre aussi de nous évaluer. »

Et après ?

« Dans ce championnat, il faut être régulier le plus possible et arriver à son pic de forme en mars » avoue l’entraîneur ; cela correspond au début des play-offs, au quart de finale de Coupe d’Europe si on a la chance de sortir de poule et aux 2 derniers matchs de Coupe de France.

Il faudra aussi être forts sur les étapes intermédiaires, notamment les matchs à élimination directe de la Coupe d’Europe en octobre et novembre, et aussi garder à l’esprit la compétition internationale du mois de Décembre qui concernera nos internationales.

«On a prévenu nos joueuses que l’on travaillerait beaucoup jusqu’au 21 septembre, date de notre déplacement à Metz » affirme Fred pour conclure.


Rendez-vous mercredi 29 août au Complexe Sportif Mangin-Beaulieu ; coup d’envoi à 20h30.
Retour aux actualités de la saison