Conférence de presse d'avant match

Actualités > sam 15 septembre 2018

J'attends la révolte des filles dimanche face à Toulon


Fred et Paule Baudouin se sont confiés aux journalistes avant le match de dimanche face à Toulon.

Fred, 3 défaites en 4 matchs en ce début de championnat, comment rester positif ?

Je suis ni négatif ni positif, je suis concentré sur les aspects tactiques, sur les scénarios des matchs, sur les choses que l'on travaille à l'entraînement et sur ce que l'on doit faire pour remporter des matchs de haut niveau.

Aujourd'hui nous avons un groupe qui fonctionne à plusieurs vitesses, avec des joueuses expérimentées qui s'acclimatent plus rapidement au nouveau projet que celles qui n'ont pas connu le contexte international. Pour réduire les écarts, on va continuer à travailler.

Les défaites ne changent pas mes convictions et il n’est pas question de faire machine arrière dans le projet.

On est dans l’année 1 du projet, il faut donc faire preuve de souplesse. Ce n’est pas le moment de tout chambouler, on continue d’échanger et réfléchir avec Guillaume et on verra comment on organise les choses dimanche.

Lors du match de dimanche, pas le droit à l'erreur pour les Roses ?

Il n’est pas question de leur interdire l’échec, surtout quand la prise de risque est justifiée. Tu peux te tromper de temps en temps, mais tu ne peux pas répéter les mêmes erreurs d’une semaine sur l’autre.

C’est intéressant de voir comment les joueuses vont réagir dos au mur, à un moment où on a besoin de maîtrise. J’attends la révolte sur le terrain, il faudra s’engager avec détermination et enthousiasme. Il y aura peut être de l’échec et des erreurs, mais s’ils sont dû à l’enthousiasme, nous les accepterons et cela pourra même être intéressant.

Je veux voir une équipe qui domine son adversaire dans tous les compartiments de jeu : agressivité, engagement physique et maîtrise.

Poly comment le groupe vit-il ce début de championnat? Est-ce-que le manque d'automatisme vous fait défaut ?

Personnellement je vis très mal le manque d’automatisme qui devrait être réglé au bout de 8 semaines de travail collectif. On manque de discipline dans les combinaisons, et pour moi qui suis très carrée, peut-être un peu trop, c’est dur à vivre.

Je suis pressée que l’on joue bien, que l’on mette les bons ingrédients pour gagner des matchs car tant que l'on en perdra, il y aura de la précipitation et de la nervosité.

Je crois que cela va arriver dimanche. Dimanche, on n’a pas le droit à l’erreur !


Rendez-vous à 17h au Complexe Mangin-Beaulieu.
Retour aux actualités de la saison