Nantes Loire Atlantique Handball

Réaction de Vanessa Boutrouille

Actualités > jeu 8 mars 2018

Vanessa Boutrouille s'est confiée suite à l'annonce de son arrivée à Nantes.

Peux-tu nous rappeler rapidement ton parcours handballistique ?

J’ai signé mon premier contrat professionnel vers chez moi, avec le club de Saint-Amand-les-Eaux (HBCSA), où j’évoluais en N2. Je suis ensuite allée jouer à Lomme (Lomme Lille Métropole Handball), où j’ai connu la Nationale 2 puis la Nationale 1. J’ai été contacté par Metz pour intégrer le Centre de formation puis j’ai été recruté par Chambray Touraine où je suis depuis 2011.

Tu viens de t’engager avec le NLAH pour 2 saisons ; peux-tu nous expliquer ce que cela représente pour toi?

J’ai passé de bonnes années à Chambray Touraine, je ne renie pas mes 7 années avec ce club, mais c’est vrai que j’ai toujours su qu’il faudrait un jour partir pour faire évoluer ma carrière professionnelle. J’ai failli partir plus d’une fois, pour différentes raisons, et souvent un concours de circonstances à fait repousser l’échéance, comme par exemple avec Le Havre, avec qui j’avais signé mais le club a été rétrogradé pour raisons financières … Finalement, au fur et à mesure je repoussais toujours l’échéance et on aurait pu croire que je voulais rester ici. Pourtant, je me suis toujours démenée pour aller chercher un peu plus ; Chambray est un club jeune qui a vite évolué, il faut encore qu’il se structure. Nantes est bien ancré dans la LFH, l’équipe termine régulièrement dans le TOP 5 depuis plusieurs saisons ! C’est aussi ce qui a motivé mon choix.

Donc finalement je suis contente de partir, qui plus est pour Nantes, même si j’ai passé de très bons moments avec Chambray. J’ai déjà été approché par le NLAH par le passé, mais cette fois-ci, c’est la bonne. Une grosse équipe est en train de se construire du côté de Nantes, il y a un projet sympa et avec Fred à la tête de l’équipe, il peut se passer de belles choses dès la saison prochaine.

Quelles raisons t’ont poussé à changer de club et à t’orienter vers le NLAH après autant de saisons passées à Chambray Touraine ?

Comme je l’ai dis plus haut, c’est le projet et le fait que c’est une équipe qui se place souvent dans le Top 5 ! De plus, le club a déjà connu la Coupe d’Europe et souhaite à nouveau la disputer l’an prochain ; j’aimerais beaucoup disputer d’autres compétitions.
Il est vrai que j’ai eu beaucoup de sollicitations d’autres clubs, mon choix s’est porté sur Nantes pour toutes les raisons que je viens de citer, mais également par rapport à mon amie, qui aurait une possibilité de travailler sur la région.

Quels sont tes objectifs personnels en rejoignant le NLAH ?

À chaque fois que je suis sur un terrain, j’ai envie de tout donner pour le groupe, j’ai hâte d’y être et de me donner à 100% !
J’espère qu’il y aura une bonne cohésion, autour de la qualité et du potentiel du groupe qui est en train de se former ! Cela permettra vraiment de jouer les troubles fêtes ! J’espère pouvoir apporter tout ce que je peux pour faire avancer le groupe !
Je connais quelques filles déjà présentes à Nantes, il y en a certaines avec qui j’ai l’habitude d’échanger donc je ne vais pas dans l’inconnu. Et je suis très heureuse à l’idée d’enfin jouer avec Blandine, car même si nous étions ensemble à Chambray l’an dernier et que nous avons beaucoup échangé, nous n’avons pas eu l’occasion de jouer ensemble et c’était mon regret à son départ !

Tu as joué à Nantes il y a quelques jours avec le Chambray Touraine; un petit mot pour les supporters des Roses ?

C’est vrai, j’ai pu prendre la température … et ça a l’air super sympa ! On devine une ambiance familiale et une certaine proximité. C’est un public qui pousse, et qui est derrière son équipe, il y a eu du bruit tout le temps pendant notre match !
Retour aux actualités de la saison